Classes préparatoires - prépas - prépas scientifiques - prépas littéraires - prépas HEC - IEP - science po - MPSI - PCSI - PSI - MP - prépa - concours - grandes écoles

La question des classes prépa durant la présidentielle !

Les classes prépas en question durant la présidentielle !

 

La proposition de François Hollande que "4 à 6%" des élèves de terminale de "tous les lycées de France" soient sélectionnés pour aller en classes préparatoires est "déjà mise en place", ont réagi aujourd'hui, dans des communiqués séparés, les ministres Luc Chatel et Laurent Wauquiez.

Demandée en juillet 2007 par Nicolas Sarkozy dans sa lettre de mission au ministre de l'Education nationale de l'époque, Xavier Darcos, cette mesure "a été concrètement mise en oeuvre en février 2008 dans la dynamique "Espoir banlieues" et elle est en vigueur depuis", selon Luc Chatel, l'actuel ministre de l'Education nationale.

Dans sa lettre de mission, le chef de l'Etat écrivait en 2007: "vous permettrez aux 5% des meilleurs élèves de chaque établissement scolaire de rejoindre, s'ils le veulent, les classes préparatoires aux grandes écoles (...). Ce dispositif constituera un puissant vecteur d'égalité des chances".

Hollande "fait du neuf avec du vieux"

Rappelant ce même courrier, Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur, a lui accusé François Hollande de "faire du neuf avec du vieux" et affirmé qu'en ce domaine "les résultats sont là", notamment car les classes prépas "ont vu leurs effectifs augmenter de près de 10% en dix ans".

"Passer de 5% à 6% c'est choisir une solution de facilité qui laissera de côté les classes moyennes modestes", a-t-il ajouté, jugeant que "la véritable mixité sociale en classes préparatoires passe par la promotion des boursiers". "Nous sommes très près de l'objectif de 30%" d'élèves boursiers en prépas, car ce taux est passé "de 17,6% en 2007 à près de 28% cette année", dit-il.

"Pour l'avenir, la priorité est relancer l'ascenseur social", a-t-il conclu, en citant des propositions que lui a faites la semaine dernière dans un rapport Salima Saa, notamment des évolutions des concours des grandes écoles.

 

Source: www.lefigaro.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau